Égalité professionnelle dans le secteur culturel : le guide Episcène

Publié le 19/12/2017

Selon l’Observatoire de l’égalité entre femmes et hommes dans la culture et la communication, les filières culturelles et créatives en France connaissent, encore aujourd’hui, des écarts importants. Pour accompagner le secteur dans la réduction de ces discriminations, le programme d’actions Episcène entend apporter une réponse concrète, co-construite et expérimentée aux enjeux de l’égalité femmes-hommes dans les professions culturelles.

Le projet « Episcène »

Il vise à engager des actions en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes dans le secteur culturel, concerné, comme tous les domaines d’activité, par ces inégalités. Au-delà des métiers artistiques, il convient de rappeler qu’il couvre aussi des métiers moins « visibles » : la programmation, la diffusion, la production, …

Le projet a été porté et piloté par Ma SPHERE, cluster des  industries culturelles et créatives en Occitanie.

Il a donné lieu à un guide qui comprend :

  • Une enquête qualitative et quantitative sur les situations de travail et d’emploi des professionnel·le·s et des propositions pour agir, réalisés par les cabinets Artémésia et HC sociologue.
  • Un autodiagnostic, produit à partir d’une trame du réseau Anact-Aract et adapté au secteur et à la taille des structures. Ce support  a été construit par l’Aract Occitanie avec l’appui de 4 structures (Avant Mardi, Jerkov, GE OPEP et Convivencia). (Télécharger l'outil)

Le FSE, la DRDFE (Délégation Régionale aux Droits des Femmes et à l’Egalité) et la Région Occitanie ont financé ce projet.

Des structures, des statuts, des catégories d’emplois très diverses

Des petites structures : Ma Sphère compte 16 structures et regroupe ainsi  90 personnes

Des statuts variés : association, entreprise, coopérative, groupement d’employeurs, réseau (Avant mardi - 45 structures), cluster (MA Sphère - 16 structures),

Des types et contenus d’emploi très diversifiés : CDD, CDI, temps partiel, temps partagé, intermittent du spectacle

Des évolutions professionnelles difficilement envisageables : incertitude liée à la précarité des financements entrainant l’instabilité de l’emploi.

Une passion ? Un métier ?

Les entretiens ont montré qu’il s’agissait pour beaucoup (tou·e·s ?) d’un « métier passion » avec tous les avantages à réaliser sa passion mais aussi les contraintes liées aux caractéristiques de ce secteur où, en particulier, vie privée et vie professionnelle se distinguent difficilement. Les horaires atypiques font partie intégrante du travail (soirée, week-end, périodes estivales) et l’ambiguïté persiste entre ce qui constitue du temps de travail et du temps personnel : assister à un concert pour un-e producteur-trice, programmateur-trice constitue-t-il du temps personnel ou professionnel ? Mettre à profit les évènements culturels pour constituer et entretenir son réseau professionnel doit-il être considéré comme temps de travail ?

Un difficile exercice d’équilibriste entre vie personnelle et vie professionnelle

Le résultat est particulièrement défavorable pour la vie familiale. On observe ainsi un plus faible taux de parentalité parmi les plus de 50 ans : 62% des hommes (20% dans la société) et 58% des femmes (8,5% dans la société) n’ont pas d’enfants.

On notera toutefois dans l’enquête, un engagement particulier des pères : près d’un homme sur quatre à réduit son temps de travail à l’arrivée d’un enfant contre un sur neuf  en moyenne (INSEE Premières n°1454, 2013) et ils sont 7 fois plus nombreux à recourir au congé parental. Il serait intéressant de savoir s'il s’agit là d’un effet de la précarité.

Les effets combinés de la précarité, de la surcharge de travail, des inégalités entre les femmes et les hommes exposent à des risques psychosociaux et peuvent ainsi conduire à des réorientations professionnelles pas forcément désirées.

Agir pour améliorer les conditions de travail et d’emploi pour tous

Ce travail montre, comme souvent, que s’interroger sur les inégalités professionnelles entre les femmes et les hommes conduit à mettre en évidence des conditions de travail et d’emploi difficiles pour l’ensemble de la population. L’objectif devient donc de rechercher des solutions pour tous, hommes et femmes.

Le guide propose un support d’auto diagnostic pour faire le point sur sa propre structure et engager une réflexion dans les équipes. Il apporte des pistes de solutions et, pour ceux qui le souhaitent, un accompagnement par le cluster Ma Sphère est une ressource.

 

En lien avec ce sujet