Publié le 06/03/2019

Problèmes de santé, absentéisme, problèmes de qualité… L’usure professionnelle a des effets délétères pour le salarié comme pour l’entreprise. Comment faire en sorte que les salariés travaillent en bonne santé, en restant compétents et motivés tout au long de leur vie professionnelle ?

Dans le contexte actuel d’allongement de la vie professionnelle et d’adaptation des entreprises aux mutations du travail, l’enjeu pour les entreprises est clair : Comment garder des salariés en capacité de travailler dans de bonnes conditions ? Comment maintenir les compétences essentielles au bon fonctionnement de leur organisation ? Comment favoriser l’attractivité et améliorer la performance économique ?

Vous avez identifié des problèmes liés à l’usure professionnelle dans votre entreprise et vous souhaitez agir pour la prévenir ? Pour vous outiller, le réseau Anact-Aract, le réseau prévention de l’assurance maladie risques professionnels et celui de la Caisse nationale de l'assurance vieillesse ont élaboré le kit "L'usure professionnelle. Comment agir pour l'éviter".

La démarche de prévention de l'usure professionnelle exposée dans ce kit s'articule en 4 étapes à chacune desquelles répondent des méthodes et outils qui vous guident pas à pas dans l’élaboration et la conduite de la démarche.

  1. Lancer et structurer la démarcheIl convient avant tout de s’assurer que les conditions nécessaires à la mise en œuvre de la démarche sont réunies. Pour ce faire, il est important de repérer et mobiliser les acteurs qui vont être utiles dans les différentes étapes de la démarche, de partager les objectifs et enjeux entre tous et d’allouer des moyens adaptés à la conduite de projet (temps, pilotage de la démarche…).
  2. Repérer les symptômes de l'usure et définir les prioritésIl s’agit de repérer les différentes formes de manifestations de l’usure (absentéisme, restrictions d’aptitude, démotivation, TMS…) et d’identifier les différentes populations, métiers, activités concernées par l’usure professionnelle au travers de la réalisation d’un diagnostic démographique.
  3. Analyser les origines de l'usure
    Une analyse des causes précises de l’usure doit ensuite être conduite, notamment par l’analyse des situations de travail et des parcours professionnels. Il s’agit de ramener des éléments concrets du travail soit en interrogeant les salariés sur leur travail, soit en les observant directement. L’idéal étant de combiner les deux approches.
  4. Elaborer un plan d'actions et le mettre en œuvreL’identification des causes doit permettre enfin de construire un plan d’action sur plusieurs registres : parcours, postes de travail, organisation, etc. Ces actions doivent s’articuler avec les politiques de prévention et de gestion des ressources humaine. Des critères d’évaluation peuvent aussi être définis pour pérenniser les actions.

Consulter le kit

 

En lien avec ce sujet

lire la suite
Image
Usure pro : une démarche en 4 étapes

L'usure professionnelle : Comment agir pour l'éviter ?

Publication

L'usure professionnelle : Comment agir pour l'éviter ?

lire la suite
Image
Les problématiques rencontrées par les entreprises du secteur scierie et construction bois

Renforcer l'attractivité et la performance de votre entreprise - Préve

Publication

Renforcer l'attractivité et la performance de votre entreprise - Préve