Développer numérique et qualité de vie au travail dans les commerces de proximité

Publié le 10/05/2021

Une nouvelle session du Transformateur Numérique destinée aux commerces de proximité d’Occitanie est programmée du 23 septembre au 14 octobre 2021. Emmanuel Albert, chargé de mission de l’Aract Occitanie, nous en dit plus sur ce dispositif qui vise à accompagner le développement d’un projet numérique prenant en compte la qualité de vie au travail et le service usagers.

Qu’est-ce que le Transformateur Numérique Occitan ?

Le Transformateur Numérique Occitan est un dispositif d’innovation collaborative. Les méthodes d’animation utilisées permettent de mettre des acteurs différents autour d’un sujet commun pour qu’ils puissent progresser et faire grandir leurs projets numériques ensemble. L’outil doit apporter une valeur ajoutée en mettant le numérique au service de la performance mais aussi dans l’amélioration des conditions et de la qualité de vie au travail.

Pourquoi lier numérique et qualité de vie au travail ?

Entre ces deux notions il y a un lien direct : l'outil utilisé a une véritable incidence sur les conditions de travail, cela est vrai aussi avec l’outil numérique. Or, quand les entreprises s’engagent dans un projet numérique, elles s’intéressent davantage à la réponse technique, négligeant souvent les aspects qualité de vie au travail. C’est là tout l’intérêt du dispositif : réintégrer les questions du travail et de l’humain dans les bases mêmes du projet.

 

Le transformateur umérique occitan, l'accélérateur de votre projet numérique

 

Comment agit le Transformateur numérique ?

Le premier objectif du dispositif est de questionner les structures par rapport à leur projet numérique et d’identifier avec elles les points forts et les points faibles de leur projet, ces verrous qui rendent difficiles l’avancée du projet. Les forces et les faiblesses seront abordées, sur le volet performance et sur le volet social, avec la qualité de vie au travail.
Un second objectif est de travailler ensemble, lors de temps collectifs, à dégager des axes d’amélioration du projet et apporter aux points faibles des solutions, bref, lever les verrous !
Enfin, dans le cadre d’un accompagnement individuel, les structures définiront leur plan d’actions : il guidera la mise en œuvre concrète du projet.

Justement, comment se déroulent les étapes du Transformateur Numérique ?

Dans un premier temps, des sessions de coaching alternent accompagnements individuels et temps collectifs. Elles constituent l’« accélérateur » et débouchent sur le plan d’action. Mais le dispositif ne s’arrête pas là ! À l’automne, l’ensemble des structures accompagnées et les offreurs de solutions [ndlr. prestataires du secteur numérique] se retrouveront lors de la « place de marché » pour échanger ensemble sur les projets évoqués. Cette rencontre permettra aux candidats de mieux connaître les outils numériques adaptés à leur projet, et d’établir un cahier des charges plus détaillé de leurs besoins.

Les étapes du Transformateur numérique occitan

 

Vous nous parlez d’offreurs de solutions, est ce que d’autres acteurs interviennent aussi dans le Transformateur Numérique Occitan ?

Oui, au-delà des prestataires de services et de produits numériques, de nombreux acteurs sont impliqués : la DREETS (Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarité ) et la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée soutiennent financièrement le dispositif. L’OPCO Entreprises de proximités et la CPME Occitanie jouent le rôle de facilitateurs pour mobiliser les entreprises candidates. Enfin, nos partenaires techniques apportent leur savoir-faire : la FING, le réseau Anact-Aract, la Mêlée Numérique, Digital 113 [ndlr. cluster des entreprises numérique d’Occitanie].

À qui s’adresse le Transformateur Numérique Occitan ?

Ce Transformateur Numérique Occitan s’adresse aux commerces de proximité en Occitanie, quel que soit leur statut : public, privée et association. Les seules conditions pour postuler sont, cela va de soi, d’avoir un projet de transformation numérique, mais aussi de travailler en équipe, avec un collectif d’au minimum 3 salariés. Le partage et la coopération étant au cœur du dispositif, l’association de parties prenantes ou de partenaires de l’entreprise est fortement encouragée : vos salariés et leurs représentants, vos fournisseurs ou vos clients peuvent contribuer à la réflexion.

Pourquoi s’adresser à ce public maintenant ? 

Nous avons choisi de dédier ce Transformateur numérique aux commerces de proximité pour deux raisons. Premièrement parce que le numérique est une grande question d’actualité qui touche tous les secteurs et qui est particulièrement sensible avec la crise actuelle de la Covid 19 . Toutes les entreprises sont amenées à évoluer au travers de projets numériques. Il est important pour elles de maintenir cet avantage concurrentiel et pour les petites et moyennes entreprises, le cap n’est pas simple à franchir.
De plus, lors de nos échanges avec nos partenaires, nous avons vu que les commerces de proximité sont fortement concernés par ce sujet. Il est primordial pour eux de suivre cette évolution numérique afin de survivre.

Quelles sont les autres spécificités de cette édition 2021 ?

Nous avons mis en place pour cette édition des modalités d’animations différentes et adaptées. Bien sûr, le contexte sanitaire ne nous permet pas de réunir l’ensemble des participants sur un même lieu, comme nous l’avions fait sur un précédent Transformateur. Une des spécificités de cette édition sera donc le distanciel.
Mais nous avons également souhaité prendre en compte les contraintes des commerces de proximité en étalant nos rendez-vous sur une durée plus longue, évitant ainsi de mobiliser les participants sur deux journées complètes, entièrement dédiées au Transformateur.
Enfin, nous consacrons cette nouvelle édition aux seules entreprises, contrairement aux sessions précédentes où les offreurs de solutions et les consultants étaient aussi ciblés.

Pourquoi les commerces de proximité ont intérêt à participer à cette nouvelle édition ?

Leur intérêt ? Conserver comme une force, même à distance via les plateformes, leurs atouts principaux qui sont la proximité, l’accueil et le conseil.
Les bénéfices de ce dispositif sont de garantir une qualité de services et d’améliorer leur projet autour de la qualité de vie au travail.

 

Vous êtes intéressé·e ? Candidatez avant le lundi 13 septembre à 9h

Je candidate

 

À retenir

Commerces de proximité d’Occitanie
Une session "Accélérateur" du 23 septembre au 14 octobre 2021
Dossier de candidature à compléter et retourner avant le 13 septembre 2021 9h

 

En lien avec ce sujet